Editing Hydrogéologie d'Algérie

Jump to navigation Jump to search

Warning: You are not logged in. Your IP address will be publicly visible if you make any edits. If you log in or create an account, your edits will be attributed to your username, along with other benefits.

The edit can be undone. Please check the comparison below to verify that this is what you want to do, and then save the changes below to finish undoing the edit.

This page supports semantic in-text annotations (e.g. "[[Is specified as::World Heritage Site]]") to build structured and queryable content provided by Semantic MediaWiki. For a comprehensive description on how to use annotations or the #ask parser function, please have a look at the getting started, in-text annotation, or inline queries help pages.

Latest revision Your text
Line 1: Line 1:
 
[[Atlas Eaux Souterraines Afrique | l'Atlas de l'eau souterraine en Afrique]] >> [[Hydrogéologie par pays | Hydrogéologie par pays]] >> Hydrogéologie d'Algérie
 
[[Atlas Eaux Souterraines Afrique | l'Atlas de l'eau souterraine en Afrique]] >> [[Hydrogéologie par pays | Hydrogéologie par pays]] >> Hydrogéologie d'Algérie
  
  '''Read this page in English: [[Hydrogeology of Algeria | Hydrogeology of Algeria]]''' [[File: flag_of_the_united_kingdom.png  | 50px]]
+
Read this page in English: [[Hydrogeology of Algeria | Hydrogeology of Algeria]]  [[File: flag_of_the_united_kingdom.png  | 50px]]
 
 
[[File:CC-BY-SA_logo_88x31.png | frame | Ce travail est mis à disposition selon les termes de la licence [https://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/ Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 Unported]]]
 
 
 
L'Algérie est le plus grand pays d'Afrique, avec une économie dominée par les produits pétroliers, une armée importante et une influence régionale considérable. L'agriculture, soutenue par l'irrigation, ne représente qu'une petite partie de l'économie. La majorité de la population vit au nord, sur la côte méditerranéenne. Le désert saharien, qui couvre le sud du pays, est peu peuplé. Plus de 80% de la population rurale et urbaine sont considérés comme ayant accès à l'eau potable.
 
 
 
L'approvisionnement en eau dépend fortement des eaux souterraines pour la consommation, l'agriculture et l'industrie. L'agriculture dans le nord de l'Algérie repose sur l'irrigation en eaux souterraines, constituée d'aquifères côtiers relativement récents et peu profonds, qui sont activement rechargés par les précipitations. Au sud, les aquifères sédimentaires profonds contiennent d’immenses quantités d’eaux souterraines «fossiles» qui ne sont pas activement rechargées. Les eaux souterraines de ces aquifères profonds sont traditionnellement utilisées depuis des siècles, à une échelle relativement petite, par le biais de foggaras - galeries d’eau, et il existe également des captages modernes plus vastes. La baisse du niveau des eaux souterraines dans certaines zones montre qu’une certaine surexploitation est en cours.
 
 
 
Les prélèvements des eaux souterraines sont favorisés par des subventions qui rendent son utilisation relativement peu coûteuse et découragent la conservation de l’eau. Toutefois, les subventions sur l’eau reposent sur les recettes tirées du pétrole et du gaz et sont menacées par la chute des prix mondiaux des hydrocarbures. Pour protéger ses revenus tirés des hydrocarbures, le gouvernement algérien a proposé de développer ses importantes ressources en gaz de schiste, en utilisant la fracturation hydraulique, ce qui suscitait des inquiétudes quant à la pollution potentielle des eaux souterraines, en particulier celle liée aux eaux souterraines «fossiles», qui est irremplaçable. Une pollution des aquifères a été constatée dans certaines zones, par exemple une intrusion saline sur la côte liée à des prélèvements excessifs et une pollution par les nitrates provenant de l’agriculture, malgré la législation visant à limiter la pollution par les nitrates provenant des activités agricoles.
 
 
 
  
 +
 
==Auteurs==
 
==Auteurs==
  
Line 22: Line 14:
 
'''Dr. Kirsty Upton''', '''Brighid Ó Dochartaigh''', British Geological Survey, Royaume-Uni
 
'''Dr. Kirsty Upton''', '''Brighid Ó Dochartaigh''', British Geological Survey, Royaume-Uni
  
'''Dr Imogen Bellwood-Howard''', Institute of Development Studies, UK
+
Traduit par Ahmed Zeggan, azeggan translation, Edinbourg, Royaume-Uni.
  
Traduit par '''Ahmed Zeggan''', azeggan translation, Edinbourg, Royaume-Uni.
+
Veuillez citer cette page comme: Chabour, Mebrouk, Hassani, Upton et Ó Dochartaigh, 2018.
  
Veuillez citer cette page comme: Chabour, Mebrouk, Hassani, Upton, Ó Dochartaigh et Bellwood-Howard, 2018.
+
Référence bibliographique: Chabour, N, Mebrouk, N, Hassani, I H, Upton, K et Ó Dochartaigh, B É. 2018. Atlas de l'eau souterraine en Afrique: hydrogéologie de l'Algérie. British Geological Survey. Accédé [date à laquelle vous avez accédé à l'information].
 +
http://earthwise.bgs.ac.uk/index.php/Hydrogéologie_d'Algérie
  
Référence bibliographique: Chabour, N, Mebrouk, N, Hassani, I H, Upton, K, Ó Dochartaigh, B É et Bellwood-Howard, I. 2018. Atlas de l'eau souterraine en Afrique: hydrogéologie de l'Algérie. British Geological Survey. Accédé [date à laquelle vous avez accédé à l'information].
 
http://earthwise.bgs.ac.uk/index.php/Hydrogéologie_d'Algérie
 
  
 
==Termes et conditions==
 
==Termes et conditions==
Line 44: Line 35:
  
 
{| class = "wikitable"
 
{| class = "wikitable"
 +
|-
 +
|Population estimée en 2013 * || 39,208,194
 +
|-
 +
|Population rurale (% du total) * || 30%
 +
|-
 +
|Superficie totale * || 2 381 740 km carrés
 +
|-
 +
|Terrains agricoles (% de la superficie totale) * || 17%
 
|-
 
|-
 
|Capitale || Algiers
 
|Capitale || Algiers
Line 51: Line 50:
 
|Pays frontaliers || Tunisie, Libye, Niger, Mali, Mauritanie, Maroc
 
|Pays frontaliers || Tunisie, Libye, Niger, Mali, Mauritanie, Maroc
 
|-
 
|-
|Superficie totale * || 2,381,740 km<sup>2</sup> (238,174,000 ha)
+
|Retrait annuel de l'eau douce (2013) * || 5723 millions de mètres cubes
 
|-
 
|-
|Population estimée (2015)* || 39,667,000
+
|Retrait annuel de l'eau douce pour l'agriculture (2013) * || 61%
 
|-
 
|-
|Population rurale (2015)* || 10,928,000 (28% du total)
+
|Retrait annuel d'eau douce pour usage domestique (2013)* || 24%
 
|-
 
|-
|Population urbaine (2015)* || 28,739,000 (72% du total)
+
|Retrait annuel de l'eau douce pour l'industrie  (2013)* || 15%
 
|-
 
|-
|Indice du développement humain des Nations Unies [le plus haut = 1] (2014)*|| 0.7356
+
|Population rurale ayant accès à une source d'eau améliorée (2012)* || 80%
 +
|-
 +
|Population urbaine avec accès à une source d'eau améliorée (2012)* || 86%
 
|}
 
|}
  
<nowiki>*</nowiki> Source: [http://www.fao.org/nr/water/aquastat/data/query/index.html?lang=en FAO Aquastat]
+
<nowiki>*</nowiki> Source: Banque mondiale
 +
 
  
 
===Climat===
 
===Climat===
Line 90: Line 92:
 
Dans certains bassins hydrographiques de grands barrages, les mesures hydrométriques sont effectuées par l'Agence Nationale des Barrages et des Transferts (ANBT) (http://www.anbt.dz).
 
Dans certains bassins hydrographiques de grands barrages, les mesures hydrométriques sont effectuées par l'Agence Nationale des Barrages et des Transferts (ANBT) (http://www.anbt.dz).
  
|[[File:Algeria_Hydrology.png | frame | Caractéristiques principales de l'eau de surface de l'Algérie. Carte élaborée à partir de World Wildlife Fund HydroSHEDS; Charte du Drainage Mondial; et les Organismes  Internes d’Eau de la FAO. Pour plus d'informations sur le développement de la carte et les ensembles de données, consultez la [[Surface water | page des ressources hydriques de surface]] (en anglais).]]
+
|[[File:Algeria_Hydrology.png | frame | Caractéristiques principales de l'eau de surface de l'Algérie. Carte élaborée à partir de World Wildlife Fund HydroSHEDS; Charte du Drainage Mondial; et les Organismes  Internes d’Eau de la FAO. Pour plus d'informations sur le développement de la carte et les ensembles de données, consultez la [[Surface water | page des ressources en eau de surface]] (en anglais).]]
  
 
|}
 
|}
Line 118: Line 120:
 
| [[File:Algeria_LandCover.png | frame |Carte de couverture terrestre de l'Algérie, de l'Agence spatiale européenne GlobCover 2.3, 2009. Pour plus d'informations sur la carte, consultez la [[Land cover | Page Resource de la Couverture Terrestre]] (en anglais). ]]
 
| [[File:Algeria_LandCover.png | frame |Carte de couverture terrestre de l'Algérie, de l'Agence spatiale européenne GlobCover 2.3, 2009. Pour plus d'informations sur la carte, consultez la [[Land cover | Page Resource de la Couverture Terrestre]] (en anglais). ]]
 
|}
 
|}
 
===Statistiques de l'eau===
 
 
{| class = "wikitable"
 
|||2001||2012||2014||2015
 
|-
 
| Population rurale ayant accès à l'eau potable (%) || || ||81,8 || 
 
|-
 
| Population urbaine ayant accès à l'eau potable (%) || || ||84,3 ||
 
|-
 
| Population touchée par les maladies liées à l'eau (pour 1000 habitants) || aucune donnée || aucune donnée || aucune donnée || aucune donnée
 
|-
 
| Ressources en eau renouvelables intérieures totales (mètres cubes/habitant/an) || || ||283,6 ||
 
|-
 
| Ressources en eau exploitables totales (millions de mètres cubes/an) || || 7 900 || ||
 
|-
 
| Prélèvement d’eau douce en % des ressources en eau renouvelables totales || ||66,92 || ||
 
|-
 
| Ressources en eau souterraine renouvelables totales (millions de mètres cubes/an) ||  ||  || 1 517 ||
 
|-
 
|Ressources exploitables: eaux souterraines renouvelables régulières (millions de mètres cubes/an) ||  ||1 900  || || ||
 
|-
 
| Eaux souterraines produites à l’intérieur du pays (millions de mètres cubes/an) || || ||1 487 ||
 
|-
 
| Prélèvement d’eau souterraine douce (primaire et secondaire) (millions de mètres cubes/an) ||  ||3 000 || ||
 
|-
 
| Eaux souterraines: flux entrant dans le pays (total) (millions de mètres cubes/an) || || ||30||
 
|-
 
| Eaux souterraines: flux quittant le pays vers d’autres pays (total) (millions de mètres cubes/an) || || ||100 ||
 
|-
 
| Prélèvement d’eau pour les usages industriels (toutes sources d’eau) (millions de mètres cubes/an)  || ||415|| ||
 
|-
 
| Prélèvement d’eau pour les municipalités (toutes sources d’eau) (millions de mètres cubes/an)) || ||3 020|| ||
 
|-
 
| Prélèvement d’eau pour l’agriculture (toutes sources d’eau) (millions de mètres cubes/an) || ||4 990 || ||
 
|-
 
| Prélèvement d’eau pour l’irrigation (toutes sources d’eau) (millions de mètres cubes/an) <sup>1</sup> ||3 502 ||  || ||
 
|-
 
| Besoin en eau d’irrigation (toutes sources d’eau) (millions de mètres cubes/an) <sup>1</sup>  ||2 511  || || ||
 
|-
 
| Superficie des cultures permanentes (ha) || || ||969 800 ||
 
|-
 
| Terre cultivée (terres arables et cultures permanentes) (ha) || || ||8 439 000 ||
 
|-
 
| Surface totale du pays cultivé (%)  || || || 3,5 ||
 
|-
 
| Superficie équipée pour l'irrigation à partir des eaux souterraines (ha) || ||841 600 || ||
 
|-
 
| Superficie équipée pour l'irrigation à partir d’un mélange d’eau (de surface et souterraine) (ha)|| ||14 200|| ||
 
|}
 
 
Ces statistiques proviennent de [http://www.fao.org/nr/water/aquastat/main/index.stm FAO Aquastat]. De plus amples informations sur la dérivation et l'interprétation de ces statistiques peuvent être consultées sur le site Internet FAO Aquastat.
 
 
D'autres statistiques sur l'eau et les statistiques connexes peuvent être consultées dans la [http://www.fao.org/nr/water/aquastat/data/query/index.html?lang=en base de données principale d'Aquastat].
 
 
<sup>1</sup> Plus d'informations sur [http://www.fao.org/nr/water/aquastat/water_use_agr/index.stm les statistiques pour l'utilisation de l'eau d'irrigation et les exigence d’irrigation]
 
  
 
==Géologie==
 
==Géologie==
  
Cette section fournit un résumé de la géologie de l'Algérie. Vous trouverez plus de détails dans les références listées en bas de cette page. Beaucoup de ces références peuvent être consultées sur [https://www.bgs.ac.uk/africaGroundwaterAtlas/atlas.cfc?method=listResults&title_search=&author_search=&category_search=&country_search=DZ&placeboolean=AND&singlecountry=1 l’Archive de la Littérature Africaine sur les Eaux Souterraines].
+
Cette section fournit un résumé de la géologie de l'Algérie. Vous trouverez plus de détails dans les références listées en bas de cette page. Beaucoup de ces références peuvent être consultées sur [http://www.bgs.ac.uk/africagroundwateratlas/searchResults.cfm?title_search=&author_search=&category_search=&country_search=DZ&placeboolean=AND&singlecountry=1 l’Archive de la Littérature Africaine sur les Eaux Souterraines].
  
 
La carte géologique sur cette page donne un aperçu simplifié de la géologie à l'échelle régionale (voir la [[Geology | Section des Ressources géologiques]] (en anglais) pour plus de détails).
 
La carte géologique sur cette page donne un aperçu simplifié de la géologie à l'échelle régionale (voir la [[Geology | Section des Ressources géologiques]] (en anglais) pour plus de détails).
 
[https://www.bgs.ac.uk/africagroundwateratlas/downloadGIS.html '''Télécharger un fichier SIG de la carte géologique et hydrogéologique de l'Algérie'''].
 
  
 
D'autres cartes géologiques à plus grande échelle sont disponibles: pour plus de détails, consultez la section des références-clés géologiques ci-dessous.
 
D'autres cartes géologiques à plus grande échelle sont disponibles: pour plus de détails, consultez la section des références-clés géologiques ci-dessous.
 
   
 
   
[[File:Algerie_Geologie2.png | center | thumb| 500px | Géologie algérienne à l'échelle de 1: 5 millions. Carte développée à partir de Persits et al. 2002. Pour plus d'informations sur le développement de la carte et les ensembles de données, voir la [[Geology | page de ressource géologique]] (en anglais). [https://www.bgs.ac.uk/africagroundwateratlas/downloadGIS.html Télécharger un fichier SIG de la carte géologique et hydrogéologique de l'Algérie].]]
+
[[File:Algerie_Geologie.png | center | thumb| 500px | Géologie algérienne à l'échelle de 1: 5 millions. Carte développée à partir de la carte USGS (Persits et al., 2002). Pour plus d'informations sur le développement de la carte et les ensembles de données, voir la [[Geology | page de ressource géologique]] (en anglais).]]
  
 
'''Résumé'''
 
'''Résumé'''
Line 279: Line 223:
 
==Hydrogéologie==
 
==Hydrogéologie==
  
Cette section fournit un résumé de l'hydrogéologie des principaux aquifères en Algérie. Plus d'informations sont disponibles dans les références listées au bas de cette page. La majorité de ces références peuvent être consultées sur la page de [https://www.bgs.ac.uk/africaGroundwaterAtlas/atlas.cfc?method=listResults&title_search=&author_search=&category_search=&country_search=DZ&placeboolean=AND&singlecountry=1  l’Archive de la Littérature Africaine sur les Eaux Souterraines].
+
Cette section fournit un résumé de l'hydrogéologie des principaux aquifères en Algérie. Plus d'informations sont disponibles dans les références listées au bas de cette page. La majorité de ces références peuvent être consultées sur la page de [http://www.bgs.ac.uk/africagroundwateratlas/searchResults.cfm?title_search=&author_search=&category_search=&country_search=DZ&placeboolean=AND&singlecountry=1  l’Archive de la Littérature Africaine sur les Eaux Souterraines].
 
 
La carte d'hydrogéologie de cette page présente un aperçu simplifié du type et de la productivité des principaux aquifères à l'échelle nationale (voir la [[Africa Groundwater Atlas Hydrogeology Maps | page ressources de la carte d'hydrogéologie]] (en anglais) pour plus de détails).
 
  
[https://www.bgs.ac.uk/africagroundwateratlas/downloadGIS.html '''Télécharger un fichier SIG de la carte géologique et hydrogéologique de l'Algérie'''].
+
La carte d'hydrogéologie de cette page présente un aperçu simplifié du type et de la productivité des principaux aquifères à l'échelle nationale (voir la [[Hydrogeology Map | page ressources de la carte d'hydrogéologie]] (en anglais) pour plus de détails).
  
 
D'autres cartes hydrogéologiques sont disponibles, y compris la Carte des aquifères de l'Algérie (ANRH, 2003) à l’échelle de 1: 4,5 millions; La Carte hydrogéologique de l'Afrique à l'échelle de 1:10 million (BRGM, 2008) et, pour le nord de l'Algérie, une carte hydrogéologique à l'échelle de 1: 3 millions et une série de cartes à l'échelle de 1: 200 000 (ANRH / Energoprojekt, 2009). Consultez la section des références de l'hydrogéologie clé ci-dessous pour plus de détails.
 
D'autres cartes hydrogéologiques sont disponibles, y compris la Carte des aquifères de l'Algérie (ANRH, 2003) à l’échelle de 1: 4,5 millions; La Carte hydrogéologique de l'Afrique à l'échelle de 1:10 million (BRGM, 2008) et, pour le nord de l'Algérie, une carte hydrogéologique à l'échelle de 1: 3 millions et une série de cartes à l'échelle de 1: 200 000 (ANRH / Energoprojekt, 2009). Consultez la section des références de l'hydrogéologie clé ci-dessous pour plus de détails.
  
  
[[File:Algerie_Hydrogeologie2.png | center | thumb| 500px | Hydrogéologie de l'Algérie à l'échelle de 1: 5 millions. Pour plus d'informations sur la façon dont la carte a été élaborée, consultez la [[Africa Groundwater Atlas Hydrogeology Maps | page ressources de la carte d’hydrogéologie]] (en anglais). [https://www.bgs.ac.uk/africagroundwateratlas/downloadGIS.html Télécharger un fichier SIG de la carte géologique et hydrogéologique de l'Algérie].]]
+
[[File:Algerie_Hydrogeologie.png | center | thumb| 500px | Hydrogéologie de l'Algérie à l'échelle de 1: 5 millions. Pour plus d'informations sur la façon dont la carte a été élaborée, consultez la [[Hydrogeology Map | page ressources de la carte d’hydrogéologie]] (en anglais).]]
  
 
'''Résumé'''
 
'''Résumé'''
Line 386: Line 328:
 
====Quantité d'eau souterraine====
 
====Quantité d'eau souterraine====
  
Le potentiel des eaux souterraines exploitables disponibles a été estimé à 123 unités hydrogéologiques différentes par l'Agence Nationale des Ressources Hydrauliques (ANRH). Le potentiel exploitable d'eau souterraine total disponible est estimé à environ 2,7 milliards de m³ dans la région nord de l'Atlas et à 5 milliards de m³ dans la région du sud du Sahara.
+
Le potentiel des eaux souterraines exploitables disponibles a été estimé à 123 unités hydrogéologiques différentes par l'Agence Nationale des Ressources Hydrauliques (ANRH). Le potentiel exploitable total disponible est estimé à environ 2,7 milliards de m³ dans la région nord de l'Atlas et à 5 milliards de m³ dans la région du sud du Sahara.
  
 
Certains aquifères situés en aval des barrages sont privés  de recharge.
 
Certains aquifères situés en aval des barrages sont privés  de recharge.
Line 406: Line 348:
 
===Utilisation des eaux souterraines===
 
===Utilisation des eaux souterraines===
  
Il ya plusieurs d'estimations différentes des prélèvements d'eau souterraine pour différentes utilisations en Algérie. Le volume d'eau souterraine prélevé pour l'agriculture et l'industrie est examiné chaque année, mais il existe une incertitude considérable, car les données sont dispersées et souvent contradictoires.
+
Une estimation des sources connues d'eau souterraine en Algérie est la suivante: 44 615 forages, 123 099 puits et 5 408 sources gérées. Une autre estimation a identifié 10 000 forages, dont 4 000 ont été utilisés pour l'agriculture. Une autre source (DHA) a estimé plus de 20 000 forages illégalement forés. La plupart des forages d'abstraction sont équipés d'une pompe électrique.
 
 
Une estimation des prélèvements totaux d'eau souterraine de toutes les sources à travers le pays est de 4,3 milliards de m³ / an. Dans la région du nord de l'Atlas, le Plan National de l'Eau (Ministère des Ressources en Eau, 2010) estime que 1,8 milliard de m3 d'eau souterraine sont utilisés chaque année.
 
 
 
On estime que les eaux souterraines fournissent 63% de la demande totale en eau dans la région du Nord (Atlas) et 96% de la demande en eau dans la région du Sud (Sahara) (FAO 2009).
 
 
 
L'irrigation est le plus grand utilisateur d'eau souterraine. En 2012, 69% de la superficie équipée pour l'irrigation était destinée à être irriguée par les eaux souterraines. Parmi ceux-ci, l'irrigation par forage comprenait 41%, les puits 26% et les sources 2% (FAO AQUASTAT). L'agriculture irriguée fournit 40% de la production agricole nationale (FAO 2009).
 
 
 
Le deuxième plus grand utilisateur d'eau souterraine est à des fins domestiques.
 
 
 
 
 
''Sources d'eau souterraine''
 
 
 
Les estimations du nombre de différentes sources de prélèvement d'eau souterraine sont:
 
  
{| class = "wikitable"
+
Une estimation des prélèvements totaux d'eau souterraine de toutes les sources est de 4,3 milliards de m³ / an. Le Plan national de l'eau (Ministère des ressources en eau, 2010) estime que 1,8 milliard de m³ d'eau souterraine totale sont utilisés annuellement pour toutes les sources de la région du nord de l'Atlas.
|Region||Forages (forés) || Puits (creusés) || ''Foggaras'' || Ressorts gérés
 
|-
 
|Région du Nord (Atlas)
 
||>12,000 (de plus, peut-être plus de 20 000 forages illégalement forés)
 
||100,000
 
||
 
||9,000
 
|-
 
|Région du Sud (Atlas)
 
||>1,640
 
||
 
||700
 
||
 
|-
 
|Toute l'Algérie
 
||44,615
 
||123,099
 
||700
 
||9,000
 
|}
 
  
La plupart des forages d'abstraction sont équipés d'une pompe électrique.
+
L'estimation de l'eau souterraine utilisée pour l'approvisionnement en eau potable dans la région nord est de 1,3 milliard de m³ / an, ce qui est estimé à 63% de la ressource totale en eau souterraine (Ministère des Ressources en Eau, 2010).
  
Les coûts de forage des puits sont très variables. Le prix moyen pour le forage d'un forage est de 200 USD / m (FAO 2009, d'après les informations de l'Agence nationale des ressources hydrauliques). Le forage dans les aquifères avec une géologie simple peut commencer à 340 $ US / m, passant à 380 $ US / m pour le forage dans une géologie plus complexe. La profondeur des trous de forage affecte également les coûts. Les forages dans les aquifères profonds de la région méridionale (Sahara) ont souvent une profondeur de 200 à plus de 1000 m (FAO 2009).
+
Le volume d'eau souterraine prélevé pour l'agriculture et l'industrie est examiné chaque année, mais il existe une incertitude considérable, car les données sont dispersées et souvent contradictoires.
  
 
===Gestion des eaux souterraines===
 
===Gestion des eaux souterraines===
Line 514: Line 423:
 
==Les références==
 
==Les références==
  
La majorité des références ci-dessous, ainsi que d'autres liées à l'hydrogéologie de l'Algérie, peuvent être consultées à travers [https://www.bgs.ac.uk/africaGroundwaterAtlas/atlas.cfc?method=listResults&title_search=&author_search=&category_search=&country_search=DZ&placeboolean=AND&singlecountry=1 l’Archive Africaine de Littérature sur les Eaux Souterraines].
+
La majorité des références ci-dessous, ainsi que d'autres liées à l'hydrogéologie de l'Algérie, peuvent être consultées à travers [http://www.bgs.ac.uk/africagroundwateratlas/searchResults.cfm?title_search=&author_search=&category_search=&country_search=DZ&placeboolean=AND&singlecountry=1 l’Archive Africaine de Littérature sur les Eaux Souterraines].
  
 
===Principales références géologiques===
 
===Principales références géologiques===
Line 643: Line 552:
 
Souag, M. 1985. Etude hydrogéologique hydrochimique et isotopique de la nappe néritique septentrionale de Constantine N-E Algérien. Thèse doctorat Univ de Paris Sud France, pp. 135–141.
 
Souag, M. 1985. Etude hydrogéologique hydrochimique et isotopique de la nappe néritique septentrionale de Constantine N-E Algérien. Thèse doctorat Univ de Paris Sud France, pp. 135–141.
  
United Nations. 1988. Groundwater in North and West Africa: Algeria. Natural Resources/Water Series No. 18, ST/TCD/5. Department of Technical Cooperation for Development and Economic Commission for Africa. https://www.bgs.ac.uk/africaGroundwaterAtlas/atlas.cfc?method=ViewDetails&id=AGLA060027  
+
United Nations. 1988. Groundwater in North and West Africa: Algeria. Natural Resources/Water Series No. 18, ST/TCD/5. Department of Technical Cooperation for Development and Economic Commission for Africa. http://www.bgs.ac.uk/africagroundwateratlas/fulldetails.cfm?id=AGLA060027  
  
  
  
Revenir aux pages d'index:
+
==Revenir aux pages d'index==
 
[[Atlas Eaux Souterraines Afrique | l'Atlas de l'eau souterraine en Afrique]] >> [[Hydrogéologie par pays | Hydrogéologie par pays]]
 
[[Atlas Eaux Souterraines Afrique | l'Atlas de l'eau souterraine en Afrique]] >> [[Hydrogéologie par pays | Hydrogéologie par pays]]
  

Please note that all contributions to Earthwise may be edited, altered, or removed by other contributors. If you do not want your writing to be edited mercilessly, then do not submit it here.
You are also promising us that you wrote this yourself, or copied it from a public domain or similar free resource (see Earthwise:Copyrights for details). Do not submit copyrighted work without permission!

Cancel Editing help (opens in new window)

  [] · [[]] · [[|]] · {{}} · · “” ‘’ «» ‹› „“ ‚‘ · ~ | ° &nbsp; · ± × ÷ ² ³ ½ · §
[[Category:]] · [[:File:]] · <code></code> · <syntaxhighlight></syntaxhighlight> · <includeonly></includeonly> · <noinclude></noinclude> · #REDIRECT[[]] · <translate></translate> · <languages/> · ==References== · {{reflist}} · ==Footnote== · {{reflist|group=note}} · <ref group=note> · __notoc__ · {{DEFAULTSORT:}} <div class="someclass noprint"></div> {{clear}} <br>