Difference between revisions of "Hydrogéologie de la Mauritanie"

From Earthwise
Jump to navigation Jump to search
[checked revision][checked revision]
Line 1: Line 1:
 
[[Atlas Eaux Souterraines Afrique | L'Atlas de l'eau souterraine en Afrique]] >> [[Hydrogéologie par pays | Hydrogéologie par pays]] >> Hydrogéologie de la Mauritanie
 
[[Atlas Eaux Souterraines Afrique | L'Atlas de l'eau souterraine en Afrique]] >> [[Hydrogéologie par pays | Hydrogéologie par pays]] >> Hydrogéologie de la Mauritanie
 +
 +
  Cette page est encore en développement.
  
  
Line 157: Line 159:
  
 
<sup>1</sup> Plus d'informations sur [http://www.fao.org/nr/water/aquastat/water_use_agr/index.stm les statistiques pour l'utilisation de l'eau d'irrigation et les exigence d’irrigation]
 
<sup>1</sup> Plus d'informations sur [http://www.fao.org/nr/water/aquastat/water_use_agr/index.stm les statistiques pour l'utilisation de l'eau d'irrigation et les exigence d’irrigation]
 +
 +
==Géologie==
 +
 +
Les cartes géologiques sur cette page montrent une version simplifiée à l'échelle nationale de la géologie non consolidée (superficiel) et du substrat rocheux de la Mauritanie, à l'échelle nationale (voir [[Geology | la page de ressource géologique]] pour plus de détails).
 +
 +
Des informations plus détaillées sur la géologie de la Mauritanie sont disponibles dans les rapports
 +
[http://www.geokniga.org/bookfiles/geokniga-geological-atlas-africa.pdf Schlüter (2006)],  [https://pubs.usgs.gov/of/2008/1136/pdf/OF08-1136_508.pdf Friedel and Finn (2008)] et  [https://pubs.er.usgs.gov/publication/ofr20131280C Friedel, Finn and Horton (2015)] (voir la section Références ci-dessous).
 +
 +
[[File:Mauritania_UnconsolidatedGeology.png | 350 px | left| thumb| Géologie non consolidée (superficielle) de la Mauritanie à l'échelle de 1:5 million. Basé sur la carte décrite par Persits et al. 2002 / Furon et Lombard 1964. Pour plus d'informations sur le développement de la carte et les ensembles de données, voir la [[Geology | page de ressource géologique]] (en anglais)]].
 +
 +
[[File:Mauritania_Geology2.png  | center | thumb| 500px | Géologie du substrat rocheux de la Mauritanie à l'échelle de 1:5 million. Basé sur la carte décrite par Persits et al. 2002 / Furon et Lombard 1964. Pour plus d'informations sur le développement de la carte et les ensembles de données, voir la [[Geology | page de ressource géologique]] (en anglais)]].
 +
 +
'''Résumé'''
 +
 +
La Mauritanie peut être subdivisée en quatre domaines géologiques majeurs (Schlüter 2006):
 +
 +
* Le bouclier archéen de Reguibat au nord;
 +
* La ceinture des Mauritanides frappant le nord-ouest et le nord-ouest du Néoprotérozoïque, pliée et poussée au cours de l'orogenèse varisque;
 +
* Le bassin de Taoudeni couvrant la majeure partie du centre et du sud de la Mauritanie, avec des sédiments principalement continentaux du néoprotérozoïque au phanérozoïque;
 +
* et les parties du bassin du Sénégal (un «terminal continental») dans le sud-ouest, avec des sédiments marins et continentaux du Jurassique à l'âge récent, mais principalement du tertiaire au quaternaire
 +
Les dunes de sable du Sahara couvrent environ 50% de la surface de la Mauritanie. Les zones principales de ces sables non consolidés sont indiquées sur la carte de géologie non consolidée (superficielle). Les seuls sédiments non consolidés montrés sur la carte géologique du substratum rocheux sont les sédiments de la zone côtière, formant une séquence de continental terminal, faisant partie du bassin du Sénégal.

Revision as of 17:42, 12 February 2019

L'Atlas de l'eau souterraine en Afrique >> Hydrogéologie par pays >> Hydrogéologie de la Mauritanie

  Cette page est encore en développement.


  Read this page in English: : Hydrogeology of Mauritania  Flag of the united kingdom.png


Une grande partie de la Mauritanie contemporaine a longtemps été habitée par des nomades berbères, dont la région du sud-est de l'ancien empire du Ghana. Il y a 1000 ans, des vagues successives d'envahisseurs arabes dominaient la région, à commencer par la dynastie des Almoravides. À partir de la fin du XIXe siècle, la France impériale a commencé à conquérir les territoires de l'actuelle Mauritanie. Elle est devenue une partie de l'Afrique occidentale française en 1920. Elle a acquis son indépendance en tant que la République islamique de Mauritanie en 1960. Un État à parti unique dans les années 1970. Dans les années 1980 et 1980, le pays comptait un certain nombre de dirigeants militaires et avait subi un changement de régime à la suite de coups d'état, avec des périodes de troubles ethniques supplémentaires. Après une tentative infructueuse d'annexion de terres dans le Sahara occidental voisin, la Mauritanie a retiré ses revendications à cet égard en 1978. Elle a commencé à adopter des éléments de démocratie en 1992, avec les premières élections présidentielles pleinement démocratiques de 2007, mais avec des coups d’etat en 2003, 2005 et 2008.

Traditionnellement, les moyens de subsistance des nomades étaient dominants. De graves sécheresses dans les années 1970 et 1980 ont poussé les gens à migrer vers les villes côtières, mais l'agriculture, en particulier l'élevage, continue de nourrir la majorité de la population. L'extraction de minerai de fer représente environ la moitié des recettes d'exportation. Il y a aussi des mines d'or et de cuivre. Le pétrole en mer a été découvert en 2001, mais son influence économique future est encore incertaine. Les ports de la capitale, Nouakchott, et de la deuxième ville, Nouadhibou, sont importants pour l'économie d'exportation et pour le secteur de la pêche.

La Mauritanie est presque entièrement située dans le désert du Sahara, avec des précipitations très faibles et une grande pauvreté en eau. Seule la zone côtière connaît des précipitations saisonnières importantes. Le seul fleuve pérenne du pays est le fleuve de Sénégal, qui forme sa frontière sud. Le pays dépend des eaux souterraines pour la quasi-totalité de son approvisionnement en eau.

Auteurs

Dr Kirsty Upton, Brighid Ó Dochartaigh British Geological Survey, Royaume-Uni

Dr Imogen Bellwood-Howard, Institute of Development Studies, UK

Traduit par Ahmed Zeggan, azeggan translation, Edinbourg, Royaume-Uni.

Merci de citer cette page comme suit: Upton, Ó Dochartaigh et Bellwood-Howard, 2018.

Référence bibliographique: Upton K, Ó Dochartaigh BÉ et Bellwood-Howard, I. 2018. Atlas des eaux souterraines en Afrique: Hydrogéologie de la Mauritanie. British Geological Survey. Consulter [la date à laquelle vous avez accédé à l’information].

Termes et conditions

L'Atlas des eaux souterraines d'Afrique est hébergé par le British Geological Survey (BGS) et contient des informations provenant de sources tierces. Votre utilisation des informations fournies par ce site est à vos risques et périls. Si vous reproduisez des diagrammes qui incluent des informations de tiers, veuillez citer à la fois l'Atlas des eaux souterraines d'Afrique et les sources tierces. Consultez les conditions d'utilisation pour plus d'informations.

Cadre géographique

Mauritanie. Carte développée à partir de USGS GTOPOPO30; des domaines administratifs mondiaux GADM; Et Révision des Perspectives Mondiales de l'Urbanisation de l'ONU. Pour plus d'informations sur les groupes de données utilisés pour développer la carte, consultez la page des ressources géographiques (en anglais)

.

Général

La majeure partie de la Mauritanie est désertique et la densité de population est très faible. Une grande partie du pays a une altitude relativement basse, avec la plaine côtière généralement à moins de 50 m au dessus du niveau de la mer et une grande partie de l'intérieur aux alentours de 200 m, avec des pentes douces. Au centre et au nord, des massifs montagneux atteignant 400 à 800 m d'altitude, tels que l'Adrar et le Tagant. Ici, il existe des falaises abruptes, des escarpements faussés ou des inselbergs. Dans l'extrême sud se trouve la plaine alluviale du fleuve de Sénégal. Une grande partie du reste du pays est principalement recouverte par de sables dunaires.

Capitale Nouakchott
Région Afrique de l'Ouest
Pays frontaliers Sahara occidental, Algérie, Mali, Sénégal
Superficie totale * 1 030 700 km2 (103 070 000 ha)
Population estimée (2015)* 4 068 000
Population rurale (2015)* 1 626 000 (40%)
Population urbaine (2015)* 2 442 000 (60%)
Indice du développement humain des Nations Unies [le plus haut = 1] (2014)* 0,5059

* Source: FAO Aquastat


Climat

Le climat est généralement chaud et sec, avec un climat saharien au nord et sahélien au sud. Les températures maximales dépassent 44 ° C en mai-juin et la température minimale peut descendre jusqu'à 10 ° C en janvier et février. Les vents, principalement du nord-est, sont très fréquents et favorisent la progression de l'ensablement. La saison des pluies est très irrégulière dans le temps et dans l'espace. Elle s'étend généralement sur une période de quatre mois, de juin à septembre, avec un gradient de précipitations de nord à sud allant de quelques millimètres à 450 mm / an. La majeure partie du pays reçoit une pluviométrie inférieure à 300 mm / an. Il y a eu de grandes sécheresses en 1984-85 et 1991-92, lorsque les précipitations ont été inférieures de 35 à 70% à la moyenne (FAO AQUASTAT, 2005).

Koppen Geiger climate zonesPrécipitations annuelles moyennesTempérature moyenne

Précipitations mensuelles moyennes pour Mauritanie montrant les précipitations minimales et maximales (bleu clair), les 25e et 75e percentiles (bleu) et les précipitations moyennes (bleu foncé) Température mensuelle moyenne pour Mauritania indiquant les températures minimale et maximale (orange), 25e et 75e centile (rouge) et médiane (noire) Précipitations trimestrielles sur la période 1950-2012 Précipitations mensuelles (bleu) sur la période 2000-2012 par rapport à la moyenne mensuelle à long terme (rouge))

Plus d'informations sur les précipitations moyennes et la température pour chacune des zones climatiques en Mauritanie sont disponibles sur la page climat de la Mauritanie.

Ces cartes et graphiques ont été développés à partir de l'ensemble de données CRU TS 3.21 produit par l'Unité de recherche climatique à l'Université de East Anglia, au Royaume-Uni. Pour plus d'informations, consultez la page de la ressource climatique (en anglais).

Les eaux de surface

Le seul fleuve pérenne en Mauritanie est le fleuve Sénégal, qui forme sa frontière sud. Les autres rivières sont éphémères et courtes. Les principales rivières éphémères sont le Gorgol dans la région du Tagant, la Garfa et la Niorda dans la région de Assaba et la Karakoro le long de la frontière malienne. En plus de ceux-ci, il y a des oueds (plus petits affluents éphémères) qui comprennent: Seguelil d'Atar au confluent de l'Adrar et de l'Amsaga; El Abiod du sud; Dépression de Khatt entre Adrar et Tagant; et Tayaret, qui fait des centaines de kilomètres de long et qui est censé être le plus ancien réseau de cours d'eau, remonte à l'Holocène (Friedel 2008).

Il existe deux lacs primaires et de nombreux sebkhas (lacs éphémères), tels que le lac Aleg, qui reçoit les eaux de l’oued Ketchi, et le lac R’Kiz, qui reçoit les eaux de la rivière Senega (Friedel, 2008). Il existe quelques petits réservoirs barrés dans le centre et le sud du pays. Les sources pérennes sont présentes dans quelques zones isolées.

Peu d'informations sont disponibles sur les emplacements des stations de jaugeage et / ou sur les mesures de débit.

Principales caractéristiques des eaux de surface de la Mauritanie. Carte élaborée à partir d'HydroSHEDS du Fonds mondial pour la nature; Carte numérique du drainage du monde; et plans d'eau intérieurs de la FAO. Pour plus d'informations sur le développement de la carte et les jeux de données, voir la page des ressources en eau de surface (en anglais).

Sol

Carte pédologique de la Mauritanie, du Centre Joint de Recherche de la Commission Européenne: Portail Européen du Sol. Pour plus d'informations sur la carte, consultez la page des ressources du sol (en anglais).

Couverture terrestre

Une grande partie de la Mauritanie est un désert saharien avec des sables de dunes ou des massifs rocheux. Une végétation importante n’est présente que dans une étroite bande sahélienne méridionale et cette zone contient les seules terres cultivables.
Carte de la couverture terrestre de la Mauritanie, de l'Agence spatiale européenne GlobCover 2.3, 2009. Pour plus d'informations sur la carte, consultez la Page Resource de la Couverture Terrestre (en anglais).

Statistiques de l'eau

1994 2004 2005 2012 2014 2015
Population rurale ayant accès à l'eau potable (%) 57,1
Population urbaine ayant accès à l'eau potable (%) 58,4
Population touchée par les maladies liées à l'eau (pour 1000 habitants) aucune donnée aucune donnée aucune donnée aucune donnée aucune donnée aucune donnée
Ressources en eau renouvelables intérieures totales (mètres cubes/habitant/an) 98,33
Ressources en eau exploitables totales (millions de mètres cubes/an) aucune donnée aucune donnée aucune donnée aucune donnée aucune donnée aucune donnée
Prélèvement d’eau douce en % des ressources en eau renouvelables totales 11,82
Ressources en eau souterraine renouvelables totales (millions de mètres cubes/an) 300
Ressources exploitables: eaux souterraines renouvelables régulières (millions de mètres cubes/an) 880
Eaux souterraines produites à l’intérieur du pays (millions de mètres cubes/an) 300
Prélèvement d’eau souterraine douce (primaire et secondaire) (millions de mètres cubes/an) aucune donnée aucune donnée aucune donnée aucune donnée aucune donnée aucune donnée
Eaux souterraines: flux entrant dans le pays (total) (millions de mètres cubes/an) aucune donnée aucune donnée aucune donnée aucune donnée aucune donnée aucune donnée
Eaux souterraines: flux quittant le pays vers d’autres pays (total) (millions de mètres cubes/an) aucune donnée aucune donnée aucune donnée aucune donnée aucune donnée aucune donnée
Prélèvement d’eau pour les usages industriels (toutes sources d’eau) (millions de mètres cubes/an) 31,8
Prélèvement d’eau pour les municipalités (toutes sources d’eau) (millions de mètres cubes/an) 95,4
Prélèvement d’eau pour l’agriculture (toutes sources d’eau) (millions de mètres cubes/an) 1 223
Prélèvement d’eau pour l’irrigation (toutes sources d’eau) (millions de mètres cubes/an) 1 1 223
Besoin en eau d’irrigation (toutes sources d’eau) (millions de mètres cubes/an) 1 374,8
Superficie des cultures permanentes (ha) 11 000
Terre cultivée (terres arables et cultures permanentes) (ha) 461 000
Surface totale du pays cultivé (%) 0,4473
Superficie équipée pour l'irrigation à partir des eaux souterraines (ha) 4 751
Superficie équipée pour l'irrigation à partir d’un mélange d’eau (de surface et souterraine) (ha) aucune donnée aucune donnée aucune donnée aucune donnée aucune donnée aucune donnée

Ces statistiques proviennent de FAO Aquastat. De plus amples informations sur la dérivation et l'interprétation de ces statistiques peuvent être consultées sur le site Internet FAO Aquastat.

D'autres statistiques sur l'eau et les statistiques connexes peuvent être consultées dans la base de données principale d'Aquastat.

1 Plus d'informations sur les statistiques pour l'utilisation de l'eau d'irrigation et les exigence d’irrigation

Géologie

Les cartes géologiques sur cette page montrent une version simplifiée à l'échelle nationale de la géologie non consolidée (superficiel) et du substrat rocheux de la Mauritanie, à l'échelle nationale (voir la page de ressource géologique pour plus de détails).

Des informations plus détaillées sur la géologie de la Mauritanie sont disponibles dans les rapports Schlüter (2006), Friedel and Finn (2008) et Friedel, Finn and Horton (2015) (voir la section Références ci-dessous).

Géologie non consolidée (superficielle) de la Mauritanie à l'échelle de 1:5 million. Basé sur la carte décrite par Persits et al. 2002 / Furon et Lombard 1964. Pour plus d'informations sur le développement de la carte et les ensembles de données, voir la page de ressource géologique (en anglais)

.

Géologie du substrat rocheux de la Mauritanie à l'échelle de 1:5 million. Basé sur la carte décrite par Persits et al. 2002 / Furon et Lombard 1964. Pour plus d'informations sur le développement de la carte et les ensembles de données, voir la page de ressource géologique (en anglais)

.

Résumé

La Mauritanie peut être subdivisée en quatre domaines géologiques majeurs (Schlüter 2006):

  • Le bouclier archéen de Reguibat au nord;
  • La ceinture des Mauritanides frappant le nord-ouest et le nord-ouest du Néoprotérozoïque, pliée et poussée au cours de l'orogenèse varisque;
  • Le bassin de Taoudeni couvrant la majeure partie du centre et du sud de la Mauritanie, avec des sédiments principalement continentaux du néoprotérozoïque au phanérozoïque;
  • et les parties du bassin du Sénégal (un «terminal continental») dans le sud-ouest, avec des sédiments marins et continentaux du Jurassique à l'âge récent, mais principalement du tertiaire au quaternaire

Les dunes de sable du Sahara couvrent environ 50% de la surface de la Mauritanie. Les zones principales de ces sables non consolidés sont indiquées sur la carte de géologie non consolidée (superficielle). Les seuls sédiments non consolidés montrés sur la carte géologique du substratum rocheux sont les sédiments de la zone côtière, formant une séquence de continental terminal, faisant partie du bassin du Sénégal.