Editing Hydrogéologie de le République du Congo

Jump to navigation Jump to search

Warning: You are not logged in. Your IP address will be publicly visible if you make any edits. If you log in or create an account, your edits will be attributed to your username, along with other benefits.

The edit can be undone. Please check the comparison below to verify that this is what you want to do, and then save the changes below to finish undoing the edit.

This page supports semantic in-text annotations (e.g. "[[Is specified as::World Heritage Site]]") to build structured and queryable content provided by Semantic MediaWiki. For a comprehensive description on how to use annotations or the #ask parser function, please have a look at the getting started, in-text annotation, or inline queries help pages.

Latest revision Your text
Line 7: Line 7:
 
   '''Read this page in English: :[[Hydrogeology of Republic of Congo | Hydrogeology of Republic of Congo ]]'''  [[File: flag_of_the_united_kingdom.png  | 50px]]
 
   '''Read this page in English: :[[Hydrogeology of Republic of Congo | Hydrogeology of Republic of Congo ]]'''  [[File: flag_of_the_united_kingdom.png  | 50px]]
  
[[File:CC-BY-SA_logo_88x31.png | frame | Ce travail est mis à disposition selon les termes de la licence [https://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/ Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 Unported]]]
 
  
 
'''La plupart des informations textuelles sur cette page sont extraites du chapitre consacré au Congo dans le rapport «Les eaux souterraines en Afrique orientale, centrale et australe» (ONU 1989). Cette information est obsolète. Si vous avez des informations plus récentes sur l'hydrogéologie de la République du Congo, contactez-nous.'''
 
'''La plupart des informations textuelles sur cette page sont extraites du chapitre consacré au Congo dans le rapport «Les eaux souterraines en Afrique orientale, centrale et australe» (ONU 1989). Cette information est obsolète. Si vous avez des informations plus récentes sur l'hydrogéologie de la République du Congo, contactez-nous.'''
Line 104: Line 103:
 
|
 
|
  
|[[File:RepublicOfCongo_LandCover.png | frame |Carte de la couverture terrestre de la République du Congo, de l'Agence spatiale européenne GlobCover 2.3, 2009. Pour plus d'informations sur la carte, consultez la [[Land cover | Page Resource de la Couverture Terrestre]] (en anglais).]]
+
|[[File:Republic of Congo_LandCover.png | frame |Carte de la couverture terrestre de la République du Congo, de l'Agence spatiale européenne GlobCover 2.3, 2009. Pour plus d'informations sur la carte, consultez la [[Land cover | Page Resource de la Couverture Terrestre]] (en anglais).]]
 
|}
 
|}
 
===Statistiques de l'eau===
 
 
{| class = "wikitable"
 
| || 1997 ||2002||2005||2014||2015
 
|-
 
|Population rurale ayant accès à l'eau potable (%) || || ||  || || 40
 
|-
 
|Population urbaine ayant accès à l'eau potable (%) || || ||  || || 95,8
 
|-
 
|Population touchée par les maladies liées à l'eau (pour 1000 habitants) || ||  ||  || 175,2  ||   
 
|-
 
|Ressources en eau renouvelables intérieures totales (mètres cubes/habitant/an)  || || ||  ||48 052 ||
 
|-
 
|Ressources en eau exploitables totales (millions de mètres cubes/an) ||  aucune donnée || aucune donnée || aucune donnée || aucune donnée || aucune donnée
 
|-
 
|Prélèvement d’eau douce en % des ressources en eau renouvelables totales || || 0,0055|| || ||
 
|-
 
|Ressources en eau souterraine renouvelables totales (millions de mètres cubes/an) ||  || || || 122 000||
 
|-
 
|Ressources exploitables: eaux souterraines renouvelables régulières (millions de mètres cubes/an) ||  aucune donnée || aucune donnée || aucune donnée || aucune donnée || aucune donnée
 
|-
 
|Eaux souterraines produites à l’intérieur du pays (millions de mètres cubes/an) || || ||  ||122 000||
 
|-
 
|Prélèvement d’eau souterraine douce (primaire et secondaire) (millions de mètres cubes/an)  || ||24||  || ||
 
|-
 
|Eaux souterraines: flux entrant dans le pays (total) (millions de mètres cubes/an) || aucune donnée || aucune donnée || aucune donnée || aucune donnée || aucune donnée
 
|-
 
|Eaux souterraines: flux quittant le pays vers d’autres pays (total) (millions de mètres cubes/an)|| aucune donnée || aucune donnée || aucune donnée || aucune donnée || aucune donnée
 
|-
 
|Prélèvement d’eau pour les usages industriels (toutes sources d’eau) (millions de mètres cubes/an) || || || 24  || ||
 
|-
 
|Prélèvement d’eau pour les municipalités (toutes sources d’eau) (millions de mètres cubes/an) || || || 63,7 || ||
 
|-
 
|Prélèvement d’eau pour l’agriculture (toutes sources d’eau) (millions de mètres cubes/an)  ||  ||4 || || ||
 
|-
 
|Prélèvement d’eau pour l’irrigation (toutes sources d’eau) (millions de mètres cubes/an) <sup>1</sup> || aucune donnée || aucune donnée || aucune donnée || aucune donnée || aucune donnée
 
|-
 
|Besoin en eau d’irrigation (toutes sources d’eau) (millions de mètres cubes/an) <sup>1</sup> ||1,1 ||  || || ||
 
|-
 
|Superficie des cultures permanentes (ha)|| || ||  || 77 000 ||
 
|-
 
| Terre cultivée (terres arables et cultures permanentes) (ha) || || ||  ||627 000 ||
 
|-
 
| Surface totale du pays cultivé (%)  || || ||  ||1,833 || 
 
|-
 
| Superficie équipée pour l'irrigation à partir des eaux souterraines (ha) ||  aucune donnée || aucune donnée || aucune donnée || aucune donnée ||  aucune donnée
 
|-
 
| Superficie équipée pour l'irrigation à partir d’un mélange d’eau (de surface et souterraine) (ha) ||  aucune donnée || aucune donnée || aucune donnée || aucune donnée ||  aucune donnée
 
|}
 
 
Ces statistiques proviennent de [http://www.fao.org/nr/water/aquastat/main/index.stm FAO Aquastat]. De plus amples informations sur la dérivation et l'interprétation de ces statistiques peuvent être consultées sur le site Internet FAO Aquastat.
 
 
D'autres statistiques sur l'eau et les statistiques connexes peuvent être consultées dans la [http://www.fao.org/nr/water/aquastat/data/query/index.html?lang=en base de données principale d'Aquastat].
 
 
<sup>1</sup> Plus d'informations sur [http://www.fao.org/nr/water/aquastat/water_use_agr/index.stm les statistiques pour l'utilisation de l'eau d'irrigation et les exigence d’irrigation]
 
 
==Géologie==
 
 
Cette section fournit un résumé de la géologie de la République du Congo. Des informations supplémentaires sont disponibles dans le rapport [https://www.bgs.ac.uk/africaGroundwaterAtlas/atlas.cfc?method=ViewDetails&id=AGLA060005  des Eaux souterraines en Afrique orientale, centrale et australe: Congo] (1989) (voir la section de références ci-dessous).
 
 
La carte géologique ci-dessous montre un aperçu simplifié de la géologie à l'échelle nationale. Pour plus d'informations sur les jeux de données utilisés dans la carte, voir [[Geology | la page de ressource géologique]] (en anglais) pour plus de détails).
 
 
[https://www.bgs.ac.uk/africagroundwateratlas/downloadGIS.html '''Télécharger un fichier SIG de la carte géologique et hydrogéologique de le République du Congo'''].
 
 
 
[[File:RepublicOfCongo_Geology2.png  | center | thumb| 500px | Géologie du substrat rocheux de la République du Congo à l'échelle de 1:5 million. Basé sur la carte décrite par Persits et al. 2002 / Furon et Lombard 1964. Pour plus d'informations sur le développement de la carte et les ensembles de données, voir la [[Geology | page de ressource géologique]] (en anglais). [https://www.bgs.ac.uk/africagroundwateratlas/downloadGIS.html Télécharger un fichier SIG de la carte géologique et hydrogéologique de le République du Congo].]].
 
 
 
{| class = "wikitable"
 
|+ Environnements géologiques
 
|Formations Clés||Période||Lithologie
 
|-
 
!colspan="4"|Quaternaire non consolidé
 
|-
 
|Alluvions fluviales et dépôts côtiers
 
||Quaternaire
 
||Les sables et les limons d'alluvions couvrent d'immenses zones marécageuses dans le Bassin du Congo et ont une épaisseur pouvant atteindre 400 m.
 
Des zones plus petites de sables côtiers se trouvent le long du plateau côtier.
 
 
|-
 
!colspan="4"|Sédimentaire cénozoïque
 
|-
 
|
 
||Cénozoïque
 
||Trouvé dans la plaine côtière et les plateaux centraux Bateké.
 
 
Dans la plaine côtière, une série de roches sédimentaires repose sur les séries du Mayombe inférieur précambrien. Du plus jeune au plus vieux, ils comprennent des roches sableuses à sablo-argileuses (50 à 200 m); argiles sableuses et sables argileux (jusqu'à 150 m); sables ferrugineux à gros grains (jusqu'à 100 m); grès et argiles dolomitiques; et calcaires dolomitiques (60 à 400 m).
 
 
La série de plateau de Bateké comprend environ 300 m de grès recouverts de 40 à 90 m de limons sableux.
 
|-
 
!colspan="4"|Sédimentaire mésozoïque
 
|-
 
|
 
||Mésozoïque
 
||Vue dans de très petites zones le long des rives du fleuve Congo et de ses affluents à Pool et au nord de la Likouala.
 
|-
 
!colspan="4"| Précambrien métasédimentaire, métamorphique et granitique
 
|-
 
|Série d’Inkisi; Série de Mpioka; les séries schisto-calcaires dans la vallée de Djoué; Série de Bouenza et Louila
 
||Précambrien supérieur
 
||Formations méta-sédimentaires, y compris:
 
 
- la série d’Inkisi au sud-ouest de Brazzaville (600 m d'épaisseur), y compris les conglomérats, les arkoses et les grès;
 
- la série de Mpioka dans le massif du Chaillu, y compris les conglomérats et les grès, souvent calcaires;
 
- une série schisto-calcaire dans la vallée de Djoué au sud-est (700 à 1 000 m d'épaisseur), constituée principalement de roches carbonatées - dolomites, marnes calcaires, marnes et calcaires oolithiques et stromatalitiques, avec quelques grès au sommet;
 
- une série de tillites dans le bassin du Bas-Congo;
 
- la série de Bouenza, située sur le versant nord-est du synclinal de Niari et reposant directement sur le complexe granitique de Chaillu, qui comprend des argilites, des grès feldspathiques, des calcaires, des marnes et des grès calcaires; et
 
- la série de Louila, la contrepartie de la série de Bouenza au sud-ouest du synclinal de Niari, ne se développant que dans les montagnes du Mayombe entre les séries inférieure et supérieure de tillite. Entre 650 et 1000 m d'épaisseur, il comprend des argiles, des argilites, des grès et des marnes et des calcaires marneux.
 
|-
 
|Socle: granite, gneiss, schistes, quartzites
 
||Précambrien moyen et inférieur
 
||Des roches granitiques et gneissiques sont observées dans le massif du Chaillu et dans l’ouest de la Sangha. Formations métamorphiques et déformées observées dans les montagnes du Mayombe et la vallée du Niari. Les roches métamorphiques comprennent des schistes et des grès métamorphisés (quartzites) et des dolomies.
 
|}
 
 
==Hydrogeology==
 
 
Cette section fournit un résumé de l'hydrogéologie des principaux aquifères de la République du Congo. Des informations supplémentaires sont disponibles dans le rapport [https://www.bgs.ac.uk/africaGroundwaterAtlas/atlas.cfc?method=ViewDetails&id=AGLA060005 des Eaux souterraines en Afrique orientale, centrale et australe: Congo] (1989) (voir la section Références ci-dessous).
 
 
La carte d’hydrogéologie présente un aperçu simplifié du type et de la productivité des principaux aquifères à l’échelle nationale (voir la [[Africa Groundwater Atlas Hydrogeology Maps | page de ressources de la carte d’hydrogéologie]] pour plus de détails). 
 
 
[https://www.bgs.ac.uk/africagroundwateratlas/downloadGIS.html '''Télécharger un fichier SIG de la carte géologique et hydrogéologique de le République du Congo'''].
 
 
Une autre carte des ressources en eau en République du Congo et au Gabon à l'échelle 1/1 000 000 a été publiée par le [http://www.bgr.de/app/fishy/whymis/index.php?&type=country&id=COG BRGM/CIEH] (1982), avec un [http://www.ircwash.org/node/31654 rapport d'accompagnement].
 
 
 
[[File:RepublicOfCongo_Hydrogeology2.png | center | thumb| 500px |  Hydrogéologie de la République du Congo à l’échelle du 1:5 million. Pour plus d'informations sur le développement de cette carte, voir la [[Hydrogeology Map | la page de ressources sur la carte d'hydrogéologie]] (en anglais). [https://www.bgs.ac.uk/africagroundwateratlas/downloadGIS.html Télécharger un fichier SIG de la carte géologique et hydrogéologique de le République du Congo].]]
 
 
 
====Non consolidé====
 
{| class = "wikitable"
 
|Aquifères nommés||Productivité de l'aquifère||Description générale||La qualité d'eau
 
|-
 
|Alluvions du bassin du Congo
 
||Modéré à élevé
 
||Ces dépôts couvrent une superficie immense et pourraient atteindre 400 m d'épaisseur. Ils sont susceptibles d'être relativement hautement perméables et de stocker un grand volume d'eau souterraine.
 
||On pense qu’elle a généralement une faible teneur en minéraux et un pH inférieur à 6,5.
 
|}
 
 
====Sédimentaire - Flux Intergranulaire====
 
{| class = "wikitable"
 
|Aquifères nommés||Productivité de l'aquifère||Description générale||La qualité d'eau 
 
|-
 
|Bassin côtier
 
||Modéré à élevé
 
||Une série de sables (plus ou moins argileux ou argileux), d'argiles, de grès dolomitiques et de calcaires dolomitiques. De nombreux forages d'exploration de la potasse, de l'huile et de l'eau ont été forés à des profondeurs comprises entre 250 et 400 m. Les rendements enregistrés à partir des tests de forage se situaient généralement entre 10 et 20 m³/heure.
 
||Globalement, les eaux souterraines ont une faible teneur en minéraux, inférieure à 250 mg / l, avec une dureté relativement faible et un pH voisin de 7. Cependant, les chlorures et les sulfates peuvent être élevés, variant entre 2 et 80 mg / l, et salinité élevée dans les forages testés à des profondeurs de 250 à 400 m, généralement entre 0,6 et 3,5 g / l (équivalent NaCl).
 
|-
 
|Série de Stanley Pool
 
||
 
||Situé à Brazzaville, il s’agit d’une série à dominante de grès, parfois marneuse ou kaolinique.
 
||On pense qu’elle est généralement d’une faible teneur en minéraux et un pH inférieur à 6.
 
|-
 
|Séries de Bateké plateau
 
||Modéré (parfois faible)
 
||Quelques forages peu profonds (par exemple 20 à 30 m) sont utilisés pour l’alimentation en eau dans certaines zones. Un forage en profondeur (300 m) foré en 1960 a fourni un rendement d'environ 6 m³/heure pour 20 à 25 m de réduction (une capacité spécifique d'environ 6 à 7 m³/jour/m). Les perméabilités les plus élevées seraient en série sableuse, avec des valeurs comprises entre environ 5 et 60 m²/jour.
 
 
Les aquifères perchés à faible productivité sont connus, de 3 à 70 m de profondeur, et présentent parfois de faibles débits printaniers.
 
||Généralement une faible teneur en minéraux et un pH compris entre 5,3 et 6
 
|}
 
 
====Sédimentaire - Flux fracture====
 
{| class = "wikitable"
 
|Aquifères nommés||Productivité de l'aquifère||Description générale||La qualité d'eau 
 
|-
 
|Séries métasédimentaires précambriennes: Inkisi; Mpioka; schisto-calcaire dans la vallée de Djoué; Bouenza et Louila
 
||Modéré à élevé
 
||Les tests de forage ont révélé une perméabilité modérée à élevée. Les rendements de forage dans des formations similaires au Gabon sont compris entre 0,5 et 24 m³/heure. Un forage à Loudima a fourni 16 m³/heure avec pratiquement aucun prélèvement. Dans les autres forages, entre 20 et 70 m de profondeur, les niveaux d’eau résiduelle se situaient entre 6 et 35 m sous le niveau du sol et la capacité spécifique variait de 0,2 à 432 m³/jour/m.
 
||Les eaux souterraines des formations schisto-calcaires ont une teneur moyenne en minéraux de 350 à 500 mg / l et une dureté moyenne, avec un pH de 7 ou plus. Les autres formations testées ont généralement une faible teneur en minéraux et un pH de 6 à 6,5.
 
|}
 
 
====Socle====
 
{| class = "wikitable"
 
|Aquifères nommés||Productivité de l'aquifère||Description générale||La qualité d'eau
 
|-
 
|Granite et gneiss, schistes, quartzites
 
||Faible
 
||Généralement faible perméabilité et potentiel en eau souterraine.
 
||Typiquement faible teneur en minéraux, avec un pH d'environ 6.
 
|}
 
 
==Etat des eaux souterraines==
 
 
La recharge des aquifères dans la République du Congo devrait être élevée en raison des fortes précipitations et de la large distribution d'aquifères relativement hautement perméables.
 
 
==Utilisation et gestion des eaux souterraines==
 
 
===Utilisation des eaux souterraines===
 
 
L'abondance des eaux de surface dans le pays signifie que les eaux souterraines ne seront probablement pas très fortement exploitées. La ville de Pointe-Noire est alimentée par les eaux souterraines d’au moins trois forages. Les eaux souterraines industrielles privées sont également utilisées à Pointe-Noire. Des programmes de forage pour l’alimentation en eau des villages ont été mis en œuvre dans les années 80, notamment le projet FRG-KFW, qui a permis de construire 80 forages avec pompes à main dans la région de Niari.
 
 
===Gestion des eaux souterraines===
 
 
Dans les années 1980s, plusieurs agences gouvernementales étaient impliquées dans l'approvisionnement en eau, notamment le Ministère de la Planification (chargé de la coordination de l'approvisionnement en eau potable); le Département du génie agricole et des machines agricoles (DGRMA) (responsable du développement hydro-agricole et impliqué dans les projets de forage d'approvisionnement en eau dans les villages); la Société nationale de l'eau et de l'énergie (SNDE) (responsable de l'approvisionnement en eau en milieu urbain); et le Ministère de l'énergie et de l'approvisionnement en eau (créé en 1984 et chargé de coordonner l'étude, l'exploitation et la gestion des ressources en eau du pays).
 
 
Jusqu'au moins à la fin des années 1980, il n'y avait eu que peu d'études sur les eaux souterraines, y compris le développement d'un approvisionnement en eaux souterraines pour la ville de Pointe-Noire dans les années 1950; un certain nombre de projets locaux d'approvisionnement en eau potable et industrielle; certaines études relatives à la construction de barrages; et une [https://www.bgs.ac.uk/africaGroundwaterAtlas/atlas.cfc?method=ViewDetails&id=AGLA300018 carte de planification des ressources en eau], et du [http://www.ircwash.org/node/3165 rapport accompagnée], du Gabon et du Congo publié par le BRGM et le Comité interafricain d'études hydrauliques (CIEH).
 
 
==Références==
 
 
Les références suivantes fournissent plus d'informations sur la géologie et l'hydrogéologie de la République du Congo. Ils sont également accessibles dans [https://www.bgs.ac.uk/africaGroundwaterAtlas/atlas.cfc?method=listResults&title_search=&author_search=&category_search=&country_search=CG&placeboolean=AND&singlecountry=1 l’Archive de la Littérature sur les Eaux Souterraines en Afrique].
 
 
CIEH/BRGM. 1982. [https://www.bgs.ac.uk/africaGroundwaterAtlas/atlas.cfc?method=ViewDetails&id=AGLA300018 Carte de Planification des Ressources en Eau du Gabon et du Congo; scale: 1 : 1 000 000]. Comité Interafricain d'Etudes Hydrauliques, Ouagadougou & Bureau de Recherches Géologiques et Minières (BRGM), Orléans
 
 
CIEH/BRGM. 1982. [http://www.ircwash.org/node/31654 Notice explicative de la carte de planification des ressources en eau du Gabon et du Congo]. Serie hydrogeologie de Comite Interafricain d'Etudes Hydrauliques (CIEH), 116 pp, Ouagadougou, Burkina Faso.
 
 
United Nations (ONU). 1989. [https://www.bgs.ac.uk/africaGroundwaterAtlas/atlas.cfc?method=ViewDetails&id=AGLA060005  Groundwater in Eastern, Central and Southern Africa: Congo]. United Nations Department of Technical Cooperation for Development, Natural Resources/Water Series No.19
 
La liste de référence figurant dans le rapport de l'ONU (1989) fournit d'autres sources d'information, même si aucune n'est plus récente que 1982.
 
 
 
Revenir aux pages d'index:
 
[[Atlas Eaux Souterraines Afrique | l'Atlas de l'eau souterraine en Afrique]] >> [[Hydrogéologie par pays | Hydrogéologie par pays]]
 
 
 
 
<!--        PLEASE DO NOT DELETE BELOW THIS LINE        -->
 
[[Category:Hydrogeology by country|r]]
 
[[Category:Africa Groundwater Atlas]]
 

Please note that all contributions to Earthwise may be edited, altered, or removed by other contributors. If you do not want your writing to be edited mercilessly, then do not submit it here.
You are also promising us that you wrote this yourself, or copied it from a public domain or similar free resource (see Earthwise:Copyrights for details). Do not submit copyrighted work without permission!

Cancel Editing help (opens in new window)

  [] · [[]] · [[|]] · {{}} · · “” ‘’ «» ‹› „“ ‚‘ · ~ | ° &nbsp; · ± × ÷ ² ³ ½ · §
[[Category:]] · [[:File:]] · <code></code> · <syntaxhighlight></syntaxhighlight> · <includeonly></includeonly> · <noinclude></noinclude> · #REDIRECT[[]] · <translate></translate> · <languages/> · ==References== · {{reflist}} · ==Footnote== · {{reflist|group=note}} · <ref group=note> · __notoc__ · {{DEFAULTSORT:}} <div class="someclass noprint"></div> {{clear}} <br>