Hydrogéologie du Togo

From Earthwise
Jump to navigation Jump to search

l'Atlas de l'eau souterraine en Afrique >> Hydrogéologie par pays >> Hydrogéologie du Togo

Read this page in English: Hydrogeology of Togo Flag of the united kingdom.png


Cette page est en développement


Auteurs

Masamaéya Dadja-Toyou Gnazou, Université de Lomé, Togo

Edem Bawoubadi Sabi, Université de Lomé, Togo

Sani M. Tairou, Université de Lomé, Togo

Wohou Akakpo, Département des Ressources en Eau, Togo

Kpadja Agouda, Département des Ressources en Eau, Togo

Kirsty Upton, Brighid Ó Dochartaigh, British Geological Survey, Royaume-Uni

Traduit par Ahmed Zeggan, azeggan translation, Edinbourg, Royaume-Uni.

Veuillez citer cette page comme: Gnazou, Sabi, Tauirou, Akakpo, Agouda, Upton & Ó Dochartaigh, 2018.

Référence bibliographique: Gnazou, M.D-T., Sabi, E.B., Tairou, S.M., Akakpo, W., Agouda, K., Upton, K. & Ó Dochartaigh, B.É. 2016. Afrique Atlas des eaux souterraines: Hydrogéologie du Togo. British Geological Survey. Accédé [date à laquelle vous avez accédé à l'information].http://earthwise.bgs.ac.uk/index.php/Hydrog%C3%A9ologie_du_Togo

Termes et conditions

L'Atlas des eaux souterraines d'Afrique est hébergé par le British Geological Survey (BGS) et contient des informations provenant de sources tierces. Votre utilisation des informations fournies par ce site est à vos risques et périls. Si vous reproduisez des diagrammes qui incluent des informations de tiers, veuillez citer à la fois l'Atlas des eaux souterraines d'Afrique et les sources tierces. Consultez les conditions d'utilisation pour plus d'informations.

Cadre géographique

Togo. Carte développée à partir de USGS GTOPOPO30; des domaines administratifs mondiaux GADM; Et Révision des Perspectives Mondiales de l'Urbanisation de l'ONU. Pour plus d'informations sur les groupes de données utilisés pour développer la carte, consultez la page des ressources géographiques (en anglais).

Général

Population estimée en 2013 * 6,816,982
Population rurale (% du total) * 61%
Superficie totale * 54,390 km carrés
Terrains agricoles (% de la superficie totale) * 71%
Capitale Lomé
Région Afrique de l'Ouest
Pays frontaliers Pays frontaliers

Bénin, Burkina Faso, Ghana

Retrait annuel de l'eau douce pour l'agriculture (2013) * 169 millions de mètres cubes
Retrait annuel de l'eau douce pour l'agriculture * 45%
Retrait annuel d'eau douce pour usage domestique * 53%
Retrait annuel de l'eau douce pour l'industrie * 2%
Population rurale ayant accès à une source d'eau améliorée * 40%
Population urbaine avec accès à une source d'eau améliorée * 91%

* Source: Banque mondiale

Climat

Le Togo est un pays étroit qui s'étend de la frontière avec le Burkina Faso au nord de l'océan Atlantique (golfe de Guinée) au sud. Le nord du pays est dominé par la savane, tandis que la côte est généralement une plaine basse avec de nombreuses lagunes et marais. Les montagnes du Togo s'étendent de la frontière sud-ouest au Ghana jusqu'à la frontière nord-est avec le Bénin, atteignant une altitude maximale de plus de 900 m.

Le climat du Togo est classé comme Savane tropicale. Les températures moyennes annuelles sont légèrement plus élevées au nord et plus bas dans le sud. Ils diminuent également avec l'altitude dans les régions montagneuses. La précipitation est généralement plus faible au nord et plus élevée dans le sud, mais augmente également légèrement dans les régions montagneuses.

Les précipitations et la température varient tout au long de l'année. La température moyenne dans tout le pays affiche deux pics tout au long de l'année en mars et novembre. En moyenne dans le pays et par endroit, les précipitations montrent une période relativement humide entre avril et octobre; Cependant, ceci est divisé en deux saisons humides distinctes dans le sud du pays, qui se déroulent entre avril-juillet et septembre-octobre.


Koppen Geiger climate zonesPrécipitations annuelles moyennesTempérature moyenne

Précipitations mensuelles moyennes pour Togo montrant les précipitations minimales et maximales (bleu clair), les 25e et 75e percentiles (bleu) et les précipitations moyennes (bleu foncé) Température mensuelle moyenne pour Togo indiquant les températures minimale et maximale (orange), 25e et 75e centile (rouge) et médiane (noire) Précipitations trimestrielles sur la période 1950-2012 Précipitations mensuelles (bleu) sur la période 2000-2012 par rapport à la moyenne mensuelle à long terme (rouge))

Ces cartes et graphiques ont été développés à partir de l'ensemble de données CRU TS 3.21 produit par l'Unité de recherche climatique à l'Université de East Anglia, au Royaume-Uni. Pour plus d'informations, consultez la page de la ressource climatique (en anglais).

Les eaux de surface

La rivière Oti s’écoule du Burkina Faso au nord, en traversant le Togo jusqu’au Ghana où elle entre dans le lac de Volta.

La rivière Mono s'écoule au sud des montagnes du Togo, marquant la frontière avec le Bénin, avant d'entrer dans le golfe de Guinée au sud-est du pays.

Le plus grand lagon de la région côtière est le lac de Togo, alimenté par la rivière de Zio qui draine la partie sud-ouest des montagnes du Togo.

Le Département des Ressources en Eau, au sein du ministère de l'Eau, est responsable de la jaugeage des cours d'eau. Toutes les données observées sont effectuées au sein du Département des ressources en eau et seront disponibles en ligne via le projet des Systèmes Intégrés d'information sur l'eau.

Caractéristiques principales de l'eau de surface du Togo. Carte élaborée à partir de World Wildlife Fund HydroSHEDS; Charte du Drainage Mondial; et les Organismes Internes d’Eau de la FAO. Pour plus d'informations sur le développement de la carte et les ensembles de données, consultez la page des ressources en eau de surface (en anglais).

Sol

Carte du sol du Togo, du Centre Joint de Recherche de la Commission Européenne: Portail Européen du Sol. Pour plus d'informations sur la carte, consultez la page des ressources du sol (en anglais).


Les lixosols riches en argile, qui sont communs dans la partie nord du Togo, reflètent généralement des conditions géologiques stables et une végétation de savane naturelle. Les leptosols sont fréquents le long de la chaîne de montagnes du Togo. Ce sont généralement des sols peu profonds qui forment des roches dures. Au sud de la région montagneuse, les plinthosols riches en fer sont prédominants. Ceux-ci se forment généralement sur des paysages doucement ondulés. Les nitosols, qui se forment sur l'alluvion et sont généralement très productifs, sont communs le long de la plaine côtière basse au sud du Togo. Les fluvisols se sont développés le long de la vallée de la rivière Oti au nord et de la rivière Zio au sud.

Géologie

Cette section fournit un résumé de la géologie du Togo. Vous trouverez plus de détails dans les références listées en bas de cette page. Beaucoup de ces références peuvent être consultées sur l’Archive de la Littérature Africaine sur les Eaux Souterraines.

La carte de géologie de cette page montre une version simplifiée de la géologie du Togoà l'échelle nationale, basée sur une cartographie d'échelle de 1: 5 000 000 (voir la Section des Ressources géologiques (en anglais) pour plus de détails).


Géologie du Togo à l'échelle de 1: 5 millions. Carte développée à partir de la carte USGS (Persits et al., 2002). Pour plus d'informations sur le développement de la carte et les ensembles de données, voir la page de ressource géologique (en anglais).
Environnements géologiques
Formations clés Âge géologique Résumé lithologique Structure
Roche sédimentaire - Bassin côtier
Bassin côtier Crétacé - Pléistocène Sables basiques non consolidés, calcaire, marne, phospharénite, sédiments continentaux et sables quaternaires. Séquence déposée dans un compartiment de la Faille d'Adina dans le sud du Togo.
Ceinture précambrienne mobile / orogénique
Ceinture de Dahomeyide (externe, suture et zones internes) Protérozoïque tardif - Paléozoïque précoce La chaine de Dahomeyide est située sur la limite est du Craton Africain de l'Ouest. Il se compose d'une série de nappes et de nappe de chariage représentant la zone externe, la suture et la zone interne de l'Orogénie panafricaine. La zone externe comprend deux unités structurales métasédimentaires (Buem et Atacora), qui sont des équivalentes tectono-métamorphiques des séquences inférieures et moyennes du Bassin de Volta. La marge est de la zone externe est prédominée par les granitoïdes Eburnéens remaniés. La zone de suture forme une chaîne de petits massifs mafiques à ultramafiques (Akuse, Agou, Ahito, Djabatouré, Kabye et Derouvarou). Ces roches représentent les racines d'une croûte de type arc, contenant des métasédimentaires granulitiques et eclogitiques (quartzite et gneiss et la kyanite à grenat), les méta-cumulats à pyroxène, des carbonatites, des amphibolites, des serpentinites et des talc-schistes. La zone interne de l'Est, qui correspond à la plaine bénino-nigérienne, comprend des gneiss ortho- et-migmatitiques, des complexes volcano-sédimentaires et plusieurs intrusions des granitoïdes. La chaine de Dahomeyide a été déformée pendant les cinq phases de l'événement panafricain.
Métasédiments précambriens
Supergroupes de Bombouaka et Oti (méga-séquences de Bassin de Volta) Néoprotérozoïque Dépôts de rift continentaux composés de mégaséquences de grès (Supergroupe de Bombouaka) et de mudstone (Supergroupe d’Oti).
Craton précambrien
Dorsale de Leo ou de Man (Craton Africain de l'Ouest) Néo-Archéen (2064 ± 90 Ma) - Protérozoïque inférieur (2300-1600Ma) Roche acide ortho-métamorphique acide (gneiss, migmatite, amphibolites, pyroxénite) et roches plutoniques granitiques. Socle polycyclique qui affleure dans le nord du Togo.

Hydrogéologie

Cette section fournit un résumé de l'hydrogéologie des principaux aquifères au Togo. Plus d'informations sont disponibles dans les références listées au bas de cette page. La majorité de ces références peuvent être consultées à l’Archive de la Littérature Africaine sur les Eaux Souterraines.

La carte d'hydrogéologie de cette page montre une version simplifiée du type et de la productivité des aquifères au Togo, à une échelle nationale de 1: 5 000 000 (voir la page ressources de la carte d'hydrogéologie (en anglais) pour plus de détails).

Il existe trois principaux milieux hydrogéologiques au Togo:

- Les aquifères du socle, y compris la chaine des Dahomeyides et le Craton et de Ouest Africain - Le Bassin du Volta chaîne - Les aquifères sédimentaires côtiers

Les aquifères du socle et l'aquifère du Bassin de Volta représentent 94% de la superficie du Togo. Le socle est principalement composé de granite, gneiss et migmatite de faible perméabilité et les eaux souterraines se produisent dans les horizons altérés ou au niveau des fractures. Le Bassin de Volta comprend des grès et de quartzite tandis que le bassin côtier est une séquence sédimentaire litée avec un pendage faible du nord vers le sud.


Hydrogéologie du Togo à 1:5 millions d'échelle. Pour plus d'informations sur la façon dont la carte a été élaborée, consultez la page ressources de la carte d’hydrogéologie (en anglais).


Sédimentaire - Intergranulaire / Fracture

L'aquifère sédimentaire du bassin côtier (Bassin de Keta) est un aquifère multicouche. Le flux intergranulaire domine dans les systèmes peu profonds, mais le flux de fracture est important en profondeur. Le bassin côtier contient les aquifères suivants dans un système en couches (voir la coupe transversale):

- Aquifère de sable quaternaire - Aquifère calcaire du Paléocène - Aquifère Maestrichtien

Ces aquifères sont séparés par des aquicludes épais.


Les aquifères désignés Description générale Problèmes de quantité d'eau Problèmes de qualité de l'eau Recharge
Aquifère de sable quaternaire Cela forme un aquifère de 2-3 km de largeur sur la côte et il est généralement exploité par des puits à usage domestique. Le débit est principalement intergranulaire et l'aquifère est non confiné.

Les propriétés de cet aquifère sont largement inconnues, mais l'épaisseur de l'aquifère varie entre 10 et 30 m et la profondeur de la nappe varie entre 0,5 et 3 m.

Aquifère du Terminal Continental C'est l'aquifère le plus exploité dans le bassin, fournissant l'approvisionnement en eau potable de la ville de Lomé. Le débit est principalement intergranulaire et l'aquifère est non confiné. La transmissivité est généralement de l'ordre de 10-3 - 10-2 m²/s. Le stockage est généralement de 1 à 8%. Les débits en forage varient généralement entre 10 et 200 m³/h.

L'épaisseur de l'aquifère varie entre 20 et 80 m, la profondeur de la nappe d'eau varie entre 1,5 et 50 m, et les forages sont généralement forés à des profondeurs de 10 à 60

Cet aquifère est surexploité pour l'eau potable et l'utilisation industrielle dans la région de Lomé. Affecté par l'intrusion d'eau de mer due à une surexploitation dans la région de Lomé

- La conductivité varie de 100 à 22 000 microSiemens / cm - Le chlorure varie de 5 à 8800 mg/l - Les nitrates élevées (jusqu'à 700 mg/l) sont également observées dans la région de Lomé - Les valeurs de pH varient entre 4 et 7,3

La recharge survient directement à partir des précipitations.


Les aquifères désignés Description générale Problèmes de quantité d'eau Problèmes de qualité de l'eau Recharge




Revenir aux pages d'index

l'Atlas de l'eau souterraine en Afrique >> Hydrogéologie par pays